Abbaye de Fontenay

Les portes de l'Abbaye portent une inscription: "L'eau en ce lieu est bénie par le Saint-Esprit". Le nom de l'abbaye provient du mot latin "fontes" (source).

La rivière, ou plutôt le ruisseau de Fontenay borde effectivement l'enceinte et porte ces eaux vers l'étang, les fontaines et la forge qui se trouvent dans le parc: l'eau, scintillante dans la lumière du soleil, contribue à la magie des lieux.

L'abbaye cistercienne a gardé son aspect presque intact depuis XII siècle.  Elle a été fondée par saint Bernard de Clairvaux, théologue de grande notoriété, l'inspirateur de croisades, qui a assuré sa protection par les papes et les rois de France. Bernard de Clairvaux a voulu revenir aux règles de la vie monastique écrites par Saint-Benoît au VI siècle qui prévoyaient une  existence matérielle très sobre. D'où l'architecture très simple et harmonieuse des abbayes cisterciennes, sans ornements superflus.

L'abbatiale (qui abrite une statue très ancienne de la Vierge), le dortoir,  la forge, le cloître, la salle des moines, les jardins sont accessibles à la visite.

Quand on parle de l'Abbaye, on ne manque pas de noter qu'ici en 1964 a eu lieu le tournage du film "Angélique, Marquise des anges". C'est un peu exagéré: on emmène la belle Michèle Mercier dans le monastère - c'est une première scènes où apparaît l'Abbaye - elle est toute seule au milieu du cloître. Les détails de sa vie au monastère sont omis, dans la scène suivante elle tire la langue à la mère supérieure et part se marier avec le compte de Peyrac. Ensuite, une scène courte avec le compte et leur petit fils, sur le fond de la cascade.

Il faut reconnaître que cette abbaye est un endroit enchanteur, où on oublie ce bas monde. On a envie de flâner, en passant du parc sous les voûtes majestueuses, en regardant l'eau couler sous la roue de la forge, où tout simplement rester sur un banc, en respirant l'odeur fraîche des haies d'ifs taillées et en contemplant les roses qui envahissent les murs en pierre.

 

Pendant la Révolution Française l'Abbaye a été fermée et vendue ensuite pour y installer une fabrique de papier.

En 1906 le monastère a été racheté par un banquier lyonnais Edouard Aynard et, jusqu'à nos jours, elle reste en propriété de cette famille.

Edouard Aynard a entrepris d'importants travaux de restauration pour revenir à l'aspect d'origine et faire oublier le passé industriel de l'Abbaye.

Les dépendances de l'Abbaye (bâtiments pour les pélérins, les granges et.) abritent la résidence des propriétaires.

Depuis 1981 l'Abbaye est protégée par UNESCO.  

 

PAIEMENT SECURISE

TELEPHONE : 06 48 17 66 07

EMAIL: domainedesdouves@mail.ru

LE DOMAINE DES DOUVES 

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon